Agriculture aux Muchaux : une victoire en sursis

Rendez-vous

Rassemblement jeudi 5 décembre à 13h 

→ devant le site “La Quintinie”  — 501 avenue de Lattre de Tassigny à Saint-André —
pour ouvrir le débat sur une nouvelle ambition pour les terres agricoles des Muchaux à Saint-André et Lambersart

En résumé 

  • Nous nous félicitons du retrait du projet d’urbanisation des Muchaux et du futur reclassement la plaine des Muchaux en zonage “A” = Agricole.

En parallèle, nous demandons solennellement à Mme le Maire de Saint-André, Mme le maire de Lambersart et à M. le vice-président de la MEL en charge du PLU2 :

  • d’adopter une position claire sur le devenir des terres agricoles à Saint-André et Lambersart : il est nécessaire d’aller jusqu’au bout de la logique du Scot et d’opter définitivement pour un zonage Agricole ET une réintégration aux hémicycles.

  • d’ouvrir le débat sur le devenir du site “La Quintine” pour imaginer collectivement un projet ambitieux en rapport avec la valorisation de l’activité agricole de la plaine des Muchaux. Le projet urbain sur le site “La Quintine” imaginé dans le contexte du 7e quartier doit désormais évoluer en lien avec l’environnement agricole du secteur.

Argumentaire

Dans quelques jours (le 13 décembre 2019), la Métropole Européenne de Lille va voter définitivement le PLU2 et reclasser la plaine agricole des Muchaux… en zonage “A” = Agricole. C’est une grande victoire pour toutes celles et tous ceux qui se sont mobilisé.e.s contre le projet d’un autre siècle de l’ancien maire de Lambersart, visant à détruire des terres agricoles fertiles pour implanter un 7e quartier en dehors de toute continuité urbaine. Nous nous félicitons de ce résultat mais déplorons le temps qu’il a fallu pour que la MEL recouvre (enfin !) la raison.

Nous déplorons également que la partie agricole de la commune de Lambersart et de Saint-André ne soit pas réintégrée aux “hémicycles” (les espaces naturels et agricoles sous pression à protéger et à valoriser). Avec ce retrait du projet d’urbanisation des Muchaux,

  • pourquoi les maires de Saint-André et de Lambersart et la MEL ne vont-ils pas au bout de la logique initiale portée par le Scot ?

Le rapport de la commission d’enquête du SCOT (déc.2016) : “la question des Muchaux est significative : cette zone est effectivement située dans ce qui devrait être un hémicycle au sens du SCoT”

  • pourquoi les maires de Saint-André et de Lambersart et la MEL ne respectent-ils pas -en totalité- la réserve de l’enquête publique du PLU2 ?

Le rapport de la commission d’enquête du PLU2 (Juillet 2019) : “Ce zonage Agricole [aux Muchaux] permettrait de recréer la continuité des hémicycles, telle que prévue au projet du SCOT mais abandonnée sans raisons données au SCOT approuvé”

Peu compréhensible également, le vote en septembre 2019 de la Charte de l’Arc Nord par le Conseil Municipal de Saint-André, avec ces mots de présentation :

“Madame le Maire explique en préambule que le territoire de l’Arc Nord a été révélé sous le terme d’« hémicycle » lors de l’élaboration du SCOT de la Métropole. Il s’étend sur 10 000 hectares du Talus des Weppes au Mont Ferrain. Ce territoire regroupant 17 communes dont Saint-André, est doté d’une qualité paysagère naturelle, agricole et architecturale et il doit être valorisé et préservé afin de garantir un développement équilibré du territoire”.

Nous demandons à Mme le Maire de Saint-André, Mme le maire de Lambersart et à M. le vice-président de la MEL en charge du PLU2, d’adopter une position claire sur les terres agricoles à Saint-André et Lambersart : un zonage Agricole ET une réintégration aux hémicycles.

Autre préoccupation qui en découle (ou qui explique l’absence de retour de l’hémicycle ?) : le devenir du site “Lla Quintinie” (501 Avenue du Maréchal de Lattre de Tassigny à Saint-André). Le PLU2 prévoit de classer la zone “urbanisable” y compris les 6000 m² de jardins : pour quel projet ? quel lien avec l’activité agricole ? ce projet a-t-il évolué suite au retrait de l’OAP des Muchaux du PLU2 ? Une concertation avec les différents acteurs est-elle prévue ? Ce site est un pivot de l’ambition futur du secteur des Muchaux qui a été identifié dans le projet d’écopôle alimentaire (voir ci-dessous).

Nous demandons à Mme le Maire de Saint-André, Mme le maire de Lambersart et à M. le vice-président de la MEL en charge du PLU2, d’ouvrir le débat sur le devenir de ce site pour imaginer collectivement un projet ambitieux en rapport avec la valorisation de l’activité agricole de la plaine des Muchaux

Projet d’écopôle alimentaire de l’Arc Nord :

Terres agricoles des Muchaux : Construisons un projet alternatif !

 

Post a comment